Qui, à Congénies, ne connaît le mazet Lebrun, ce lieu poétique où le temps semble s'être DSCN0969arrêté ?
Arrêté, le temps l'est bien depuis le décès de Daniel Lebrun et la promenade a perdu un peu de son charme car elle n'est plus agrémentée de l'incontournable conversation avec le sculpteur qui aimait à expliquer aux passants DSCN0972non pas son "travail" - il n'aimait pas ce mot pour qualifier son œuvre - mais le plaisir qu'il avait à sélectionner et à modeler les pierres de la garrigue.
Force est de constater que le charme des lieux n'agit pas de la même façon sur tous et que des vols et des dégradations commencent à se manifester.
Il faut donc se réjouir que la commune ait confié à l'association " Le Passe Muraille", spécialisée dans la mise en valeur du patrimoine,  la  mission de procéder à une étude de sauvegarde du site. M. Toussaint doit procéder à un inventaire et à un classement des sculptures.  En toute logique, notre association devra être associée à cettDSCN0960e opération qui touche à l'un des éléments les plus originaux de notre patrimoine communal
Nous vous rappelons que les statues de Daniel Lebrun ont fait l'objet d'un article d'une page dans "Midi Libre" du 23 juillet 2002 et que le mazet figure parmi les balades de "La Gazette de Nîmes". Nous reviendrons dans un prochain article sur cette réalisation des plus étonnantes et également sur la fameuse "Cabane de verre" .