DSCF8216 On trouvera ci-dessous la relation de l’inauguration du foyer communal de Congénies, publiée par « Le Petit Méridional » en date du 11 juillet 1938. On notera que ce texte - trouvé par Loïc Vannson qui apporte quelques précisions en notes - utilise l’orthographe « Congéniès ».

 

L’Inauguration du Foyer Communal de Congéniès

   La riante localité de Congéniès était, hier, en fête à l’occasion de l’inauguration du Foyer Communal et de l’installation de bains-douches.
   Pour un village de 600 habitants c’était là du reste création d’importance, notamment en ce qui concerne les travaux d’adduction d’eau où six localités environnantes ont coopéré. Dans quelques semaines l’eau sera donnée et Congéniès aura l’avantage de cette réalisation heureuse pour la commodité générale et l’hygiène.
   En attendant le Foyer Communal et les bains-douches ont été bâtis avec beaucoup de soins et même d’élégance.
   L’architecte, M. Floutier a apporté de grands soins à ces constructions.

LE FOYER

   Le Foyer Communal se présente en façade harmonieuse dans un style provençal. Il offre avec sa terrasse fleurie de géraniums un accès accueillant et déjà familier. Sur les murs extérieurs trois bas-reliefs de Pellier présentent une trilogie sur la musique (1).

2005_0101diverscong_nies40989

2005_0101diverscong_nies41142

2005_0101diverscong_nies41292

   A l’intérieur, une belle salle rectangulaire, bien éclairée par des fenêtres rondes où 250 places assises sont prévues.
DSCF8218Quatre cents cinquante personnes pourront néanmoins trouver accès dans les circonstances extraordinaires. DSCF8219Une petite scène bien dégagée est typiquement égayée à droite et à gauche par deux peintures de Clair André, professeur de l’Ecole des Beaux-Arts de Nîmes : « L’Abrivado » et « la Course au village » sont là, évocations heureuses et pittoresques (2). ( Le décor de scène , d'une dimension d'environ 3x5 mètres , peint sur toile par l'entreprise de décoration Mignon de Nîmes en 1938 , a malheureusement été déposé lors des travaux de rénovation en 1986 (3) .

2005_0101diverscong_nies41040

2005_0101diverscong_nies41239

 

   Les bains-douches qui voisinent à l'arrière du bâtiment sont aménagés avec beaucoup de soins.

L’INAUGURATION

   M. Fernand Guérin, maire de Congéniès, assisté de son adjoint, M. Jaulmes et des membres du Conseil municipal, reçoit vers 9h. 30, les premiers arrivants à la Mairie, sur la belle terrasse ombragée de marronniers. La journée est idéale car le soleil est éclatant sans qu’il fasse trop chaud ; les cigales bruissent sans arrêt.
   Vers 10 heures, le cortège se rend au Foyer Communal où doit avoir lieu la visite. Sont présents : MM. Jean Bosc et Gaston Bazille, sénateurs ; M. Silvestre retenu à Nîmes par le congrès socialiste ne devait arriver que plus tard ; MM. Raoul Gaussen, conseiller général, maire de Sommières ; M. P. Mattus, maire d’Aigues-Vives, conseiller d’arrondissement ; M. G. Méjean, maire de Calvisson ; M. Bonnes, maire de Junas ; M. Tesse, maire d’Aujargues ; M. Leionnet, percepteur de Sommières ; M. Floutier, architecte ; MM. Roch Adeletto, Bernard, Aigon, Marcou, Mignon, Maurice Breain, les divers entrepreneurs qui ont assuré la construction du Foyer.
   Reçus aux accents de « La Marseillaise », les officiels prennent place sur la scène du Foyer. Dans la salle, les habitants de Congéniès ont été conviés. Il y a bien près de cinq cents personnes au moment où M. Guérin, maire, en quelques phrases de circonstance, dit combien il est heureux de remettre à la population du village cette construction qui est la propriété de tous.
   Suit un vin d’honneur servi non seulement aux officiels, mais, avec largesse, à tous les assistants.
   Un peu plus tard, un apéritif d’honneur est servi sous les marronniers de la mairie, sans autre discours, dans une atmosphère des plus cordiale. Pendant ce temps, on aménage le foyer en salle de banquet.

 

LE BANQUET

   Vers 13 heures, alors que M. Silvestre a joint Congéniès, le banquet commence. Près de cent convives sont réunis pour fêter l’ouverture du Foyer.
   Au dessert, M. Guérin prend la parole. Il présent tout d’aobord les excuses de M. martin, préfet, M. Hubert-Rouger, député-maire de Nîmes et A. Béchard, député, empêchés et remercie les assistants.
M. Guérin exprime sa satisfaction de l’appréciable dotation locale que présentent le Foyer et l’installation des bains-douches. Il s’adresse avec une expressive sincérité pour confier à la population ce Foyer, qu’ils doivent considérer comme la maison de chacun, tout en faisant un appel à l’esprit fraternel de chacun pour respecter cette propriété commune et veiller à sa bonne conservation.
En protant un toast aux familles, le maire de Congéniès souhaite avec à-propos que la nouvelle construction réalise entre les habitants un lien d’amitié et de camaraderie supplémentaire.
   M. Gaussen, conseiller d’arrondissement, félicite le maire et le conseil municipal de la belle création réalisée. Il dit, avec à-propos, combien de telles œuvres sont utiles pour retenir les ruraux et leur faire aimer encore mieux leurs villages.
   M. Silvestre, député, exprime la satisfaction qu’il a eue de cette visite. Il loue avec éloquence le rôle bienfaisant d’un « Foyer » comme celui qui a été inauguré et qui répond à un besoin. Le Foyer, conclut-il, permet sans division politique aucune de réunir les citoyens en toute cordialité et de ne pas oublier les intérêts communs.
   M. le sénateur Gaston Bazille souligne aussi avec beaucoup de finesse l’importance de cette réalisation locale. Il félicite la municipalité, l’architecte et les entrepreneurs de l’œuvre accomplie. Il se réjouit de ce que la législation permette de faciliter la fondation d’œuvres de ce genre, ce qui permet aux parlementaires de s’employer utilement pour coopérer à cette action bienfaisante.

   Le banquet s’est terminé à 17 heures.

 

1 - Le futur  architecte Armand Pellier réalisera, entre autres, la nouvelle poste de Congénies en 1975.

 

 

 

 

 

 

2 - André Clair a  également peint, entre  autres nombreuses réalisations , des décors dans la grande salle des séances de la chambre de commerce et d'industrie de Nîmes .  Les fresques du foyer ont été restaurées par Jaques Vannson en 1986 .

3 - Ce décor est depuis entreposé dans le local technique municipal .