Sous le second Empire fut entrepris un vaste inventaire des lieux et agglomérations du territoire français, travail quiSans_titre_0 a donné lieu à la parution d'un certain nombre de dictionnaires topographiques départementaux. Celui consacré au Gard a été établi en 1868 par Eugène Germer-Durand (1812-1880). Ce normalien, qui avait quitté l'enseignement public pour le collège de l'Assomption de Nîmes, était un érudit  aussi bien archéologue qu'épigraphiste, paléographe ou numismate. A la fin de sa carrière, il fut directeur de la biblitohèque et du musée archéologique. On trouvera ci-dessous l'article qu'il a consacré à Congénies dans son dictionnaire (orthographe respectée).

"Congéniès, Con de Sommière.- Congenias, 1060 (cart. de N.-D.de Nimes, ch. 200).- Ecclesia Sanctæ-Mariæ de Congeniis ; ecclesia Sancti-Andreæ de Congeniis, 1156 (ibid. ch. 84). - Mansus de Congeniis, 1169 (chap. de Nimes, arch. départ.) ; 1203 (Mén.I, pc. P. 44, C. 2). - Congeniæ, 1226 (ibid. p. 70, c. 2). - Congeniæ, 1384 (dénombr. de la sénéch.); - Ecclesia de Conjeniis, 1386 (rép.du subs. de Charles VI). - Congénies, 1485 (rép.du subs. de Charles VII). - Locus de Congeniis, 1492 (Sim. Benoist, not. de Nimes). - Congenies, 1582 (Tar. univ. du dioc. de Nimes) ; 1650 (G. Guiran, Style de la Cour roy. ord.de Nimes). - Le prieuré de Notre-Dame de Congéniès, 1706 (arch. dép. G 206); - Congègne, 1721 (bibl. du grand séminaire de Nimes).

   Congéniès, avant 1790, faisait partie de la viguerie et du dioc. de Nimes, archiprêtré de Sommière. - On y comptait 10 feux en 1384, et en 1744, 43 feux et 180 habitants. - Dès le XIIème siècle il existait en ce lieu deux églises, l'une sous l'invocation de saint André, l'autre sous celle de Notre-Dame ; elles furent réunies en 1266. - Le prieuré simple et séculier de Notre-Dame-de-Congéniès était uni à la menses capitulaire de la cathédrale de Nimes et valait, au XVIIIème siècle, 1.500 livres. - Notre-Dame-de-Congéniès fut une des dix-neuf paroisses qui, en 1644, formèrent le marquisat de Calvisson. - La justice de Congén!ès dépendait de l'ancien patrimoine du duché-pairie d'Uzès."